… et les lessiviers rincés !

Blog achats, par des acheteurs, pour les acheteurs professionnelsOn savait qu’ils étaient à l’AISE* pour s’entendre, mais les lessiviers ont fini par se faire taper sur les doigts. Après l’amende infligée par la Commission en avril dernier pour entente technique au niveau européen sur leurs produits (compaction, conditionnements), les mêmes viennent d’écoper aujourd’hui d’une amende en France pour entente sur les prix.

Cette fois encore, c’est le plus exposé (Unilever)  qui a dénoncé l’entente et qui se retrouve de ce fait exempté d’amende. Se seraient-ils aussi entendus pour savoir qui dénoncerait l’entente ?

La lecture de la décision de l’autorité de la concurrence est savoureuse. Quelques morceaux choisis :

“Après une guerre commerciale très dure qui a considérablement dégradé leur rentabilité au milieu des années 1990, les producteurs de lessive ont souhaité limiter l’intensité de la concurrence entre eux et assainir le marché.” Unilever

“Pas de décrochage prix Le Chat vs Skip : a) Skip et Le Chat FDR sont alignés (depuis 1997). Pas de raison de changer. […] g) Si pas d’accord menacer de décrocher Omo vs SuperCroix et Persil vs X Tra.” Unilever

“Un accord avait existé mais il n’était plus respecté à cette époque (2002, ndlr). Des négociations avaient alors repris entre concurrents pour tenter de mettre fin à cette guerre commerciale et retrouver un accord” Unilever

“occasion unique d’assainir tout le marché, y compris les tablets et les liquides.” Lever Fabergé France, 2001

“D’autres réunions rassemblaient par ailleurs les directeurs généraux ou les présidents des mêmes sociétés. Ces réunions et discussions auraient permis de suivre la mise en œuvre de “l’accord de transparence” mentionné ci-dessus. Y étaient discutés pour les lessives en poudre, le calendrier des hausses de prix, le maintien d’écarts de prix constants entre les différentes marques, et de manière générale, le gel des opérations de promotion. L’objectif était, en particulier, de veiller à ce que les modifications du conditionnement des différents contenants de lessive (poudre, liquide, tablettes) ne se traduisent pas par des baisses de prix “indirectes” ” Procter & Gamble

“une réunion de concertation “classique” aurait eu lieu quelques jours avant que la grande distribution m’informe de la nouvelle stratégie de P & G. Certaines enseignes m’ont même transmis les documents de présentation de cette politique (liste de tarifs, et indication d’un transfert marge avant/marge arrière sans plus de détails).” Colgate Palmolive

“II existait différentes méthodes de fixation des prix : une approche “prix”/en valeur : les participants avaient un tableau listant les prix facturés à la date de la réunion et fixaient le prix futur de chacun des produits en francs, puis en euros ; une approche “pourcentages” : les participants fixaient le pourcentage d’augmentation du prix de chacun des produits ; une approche “indices” : les participants fixaient l’indice de prix de chacun des produits » Henkel

“[l’entente] avait pour objet de limiter la guerre des promotions en fixant un certain nombre de limites communes que les quatre producteurs s’engageaient à respecter, à la fois : en termes de forme, de montant et de nombre des promotions autorisées ; et en termes de communication à l’égard des consommateurs (essentiellement ne pas “afficher” de gratuité)” Unilever

“S’il était facile de surveiller que les accords sur les taux de remise étaient effectivement mis en œuvre, la partie sur les promotions était plus difficile à surveiller. En effet, les prix de vente au consommateur sont les prix nets facturés alors que pour les promotions, il convient de surveiller les catalogues des distributeurs, voire les ventes en magasin” Colgate Palmolive

*AISE : Association Internationale de la Savonnerie et des produits d’Entretien

 
Ce contenu a été publié dans Concurrence, ententes, vendeurs, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

1 réponse à … et les lessiviers rincés !

  1. Ping : fixation des prix et concurrence | Pearltrees

Laisser un commentaire