Revue de presse achats – Décembre 2017

Un paradis de la robotisation, au bord de la mer, un environnement juridique progressiste et conciliant, de la main d’oeuvre qualifiée, des centaines de milliards d’investissements : mais où est-ce ? Indice : « Quand on n’a plus de pétrole, on a des idées… »

Pour ce retour sur le dernier mois de 2017 : des émotions, un voleur de propriété intellectuelle, du 100% renouvelable, une faille de la saucisse et autres incontournables ententes.

Tous mes voeux pour 2018 !

Comportemental et négociation

Carrière et éthique

Stratégie industrielle

Robotisation

  • Une hélice de bateau imprimée en 3D de 1,35 m de diamètre et 200 kg a été homologuée.
  • L’Arabie Saoudite prépare l’après-pétrole : une transformation à marche forcée analysée sous les angles politique et sociétal, mais aussi géopolitique et scientifique autour du projet de mégapole Néom au nord du pays, Eden de la robotisation dont le statut territorial autonome attire les projets (notamment militaires) les plus débridés.

Pétrole

Electricité

Droit

Concurrence

Ententes

  • Victimes d’une entente, Deutsche Bahn, l’armée allemande et une quarantaine d’autres entreprises demandent l’indemnisation de leur dommage au cartel des camions (6 constructeurs condamnés en 2016 et 2017 à 3,8 milliards d’euros pour ententes sur les prix et technologique).
  • Retour sur le cartel du lino : l’entente condamnée en octobre ne portait non seulement sur les prix et les parts de marché, mais aussi sur l’opacité des performances environnementales, avec l’appui du syndicat professionnel. Le détail de la décision (72 pages) vaut le coup d’oeil pour en comprendre les mécanismes (entente au plus haut niveau, en grande partie à l’insu des forces commerciales), les moyens (réunions, lignes téléphoniques dédiées souscrites par Gerflor pour ses concurrents, rôle du leader, rôle du syndicat professionnel), les formes (prix, hausses, brouillage, crédit client, technologie, fourniture croisée d’échantillons d’innovations et même politique salariale, bonus et non recrutement chez les concurrents), les pratiques commerciales (segmentation, canaux, coordination sur les gros appels d’offres) et le rôle des prescripteurs, des informations « terrain » obtenues auprès des clients. A noter : les prix d’achat de matière première (60% du coût de revient) n’ont pas été échangés…

Bonne reprise à tous et merci pour vos voeux !

 
Ce contenu a été publié dans Carburants, Carrière, Comportemental, Concurrence, Contrefaçon, Droit des contrats, Electricité, Energie, ententes, Environnement, Ethique, Europe, Externalisation, France, Innovation, Intelligence émotionnelle, Libre échange, Négociation, Prix, Propriété intellectuelle, Revue de presse, Stratégie, Suisse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire