Revue de presse – Avril 2013

L'essentiel de la presse pour les acheteurs professionnelsVoici une nouvelle revue de presse mensuelle des Achats, que je vous livre au milieu des ponts de ce début mai.

Le mois dernier, vous avez aimé la rubrique management. Dans la même veine, voici donc quelques sujets assez généraux pour ouvrir cette revue de presse, en vidéo. Ensuite, encore un large éventail d’articles, et sujet à l’honneur ce mois-ci : l’innovation, avec un focus sur l’industrie des semi-conducteurs. Bonne lecture !

Trois vidéos pour commencer 

  • Incapable de retenir le nom de vos interlocuteurs ? Ce n’est pas une fatalité. Chacun mérite de s’approprier ces quelques techniques dont Idriz Zogaj fait ici une démonstration éclatante : Comment devenir un champion de la mémoire ?
  • L’actualité a remis les « cons » au goût du jour. Il faut avouer que certains sont franchement pénibles, voire toxiques. Si comme moi vous voulez sortir de ces jeux psychologiques pervertis, c’est peut-être le moment de voir ou revoir ce film lumineux d’Yves Lavandier : Oui, mais…
  • Xavier Niel lance une école d’informatique en renversant les canons de l’enseignement traditionnel. Au delà de l’annonce qui ne vous a sûrement pas échappé, les toutes dernières secondes de l’interview sont édifiantes, sur l’état de la concurrence dans les telecom.

Matières premières

Le prix du cuivre est régulièrement présenté comme un indicateur avancé de l’économie.  La matière est utilisée par de nombreuses industries de poids, et son évolution est sensée être moins capricieuse que les cours des actions. Faut-il pour autant s’y fier ? La récente décorrélation des cours du cuivre avec les indices boursiers, corroborée par la faible performance des actions du secteur minier, invite à la prudence. Sans compter que les cours du cuivre sont soutenus artificiellement par un stockage massif de la part de deux traders.

Libre échange

Une bonne nouvelle sur le marché de la téléphonie : Free innove avec un forfait transfrontalier France – Portugal (dans la limite 35 jours par an). Un coup de canif dans le lucratif marché du roaming. Après l’approche réglementaire de l’Union Européenne, peut-on espérer voir s’étendre ce type d’attaques concurrentielles ?

Si vous voulez vous convertir au libéralisme pur et dur, voici un rappel des fondamentaux par un libertarien. Pour une approche plus concrète, voici comment l’Union Européenne travaille à prévenir les entraves aux échanges du marché intérieur, notamment en s’attaquant aux réglementations techniques nationales.

Enfin je vous soumet cette tribune plus prospective d’Antoine Arjakovsky qui questionne en profondeur l’avenir du libéralisme après son effondrement moral.

Concurrence

Une série d’ententes présumées passe au travers des mailles du filet des autorités de la concurrence : RBS qui échappe à l’amende au Japon dans le dossier du Libor, la  Commission Européenne classe l’enquête sur le cartel de l’eau en France,  Google et Apple échappent pour l’instant à une class action pour le cartel des embauches. De bien mauvaises nouvelles quand on sait à quel point les moyens des autorités de la concurrence sont limités. En témoigne cet appel à l’aide de la Comco (Commission de la concurrence suisse) envers l’Union Européenne.

Les cartels ne sont pas à l’abri pour autant :

Enfin cette anecdote savoureuse dans la grande distribution suisse, où deux acteurs se partagent le marché : quand une marque de distributeur se retrouve dans les rayons du concurrent !

Innovation, R&D

Ce même secteur des semi-conducteurs offre une illustration parfaite du caractère dynamique de la compétitivité, qui ne peut reposer sur des acquis. Les acteurs de ce secteur doivent en permanence innover pour conserver leurs parts de marché, et donc investir en R&D pour rester dans la course. Ainsi,  Samsung  continue à augmenter son budget R&D. En Europe, STMicroelectronics se démarque avec une R&D pesant 28% de son chiffre d’affaires. Est-ce à contre courant des Apple, Sony, LG et autres qui ont tendance à déléguer de plus en plus leur R&D ? Pas vraiment si l’on considère ces chiffres en part relative. Ces articles mettent en lumière à quel point les clients « fab-less » ou « fab-lite » vivent de l’innovation de leurs fournisseurs. Et chez vous, qui pilote la R&D fournisseurs ?

Quels sont les champions de la R&D? Voici un top-10 des plus gros investisseurs en R&D où l’on trouve les pharmaceutiques bien sûr, mais aussi l’IT (Microsoft, Samsung, Nokia), et… Toyota.

Avec une approche plus globale et géographique, l’union Européenne a publié fin mars un classement de l’innovation. On y retrouve sans surprise une distorsion nord-sud et de fortes disparités régionales.

Brevets

Après Roche et Pfizer, Novartis vient de voir rejetée une demande de brevet sur son anticancereux Glivec en Inde. La Cour suprême indienne apporte donc un soutien à l’industrie pharmaceutique indienne des génériques. De quoi relancer un vieux débat : monopole injustifié ou nécessité pour financer la recherche ?

Pour finir : la qualité ou le prix ?

Les prix ne s’écrivent qu’au pluriel. En voici une superbe illustration dans le domaine du vin. Bon mois de mai à tous, et merci d’avance pour vos commentaires, retours et suggestions.

 
Ce contenu a été publié dans Brevets, Concurrence, ententes, Europe, France, Innovation, Propriété intellectuelle, Revue de presse, Suisse, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.