Confidentielles dépenses…

Blog achats, par des acheteurs, pour les acheteurs professionnelsQuelques mots au sujet du titre de ce blog.

Dans l’entreprise, il y a deux domaines sensibles : la R&D et les achats. Pour l’un comme pour l’autre, le secret est vital. Il en va de la compétitivité voire de la survie de l’entreprise.

La politique commerciale ? Secret de Polichinelle ! Il paraît même que certains font leurs prix de vente en fonction de la concurrence…

En revanche, impossible de baser une politique achats sur les prix obtenus par le concurrent. Et pourtant, c’est bien cela qui compte : acheter mieux que notre concurrent direct. Obtenir un avantage aux achats est une victoire durable à protéger jalousement. La maîtrise du secret est un devoir de l’acheteur. C’est aussi sa responsabilité d’y sensibiliser les autres acteurs impliqués : utilisateurs, prescripteurs, qualiticiens, R&D.

Les acheteurs que je côtoie sont des hommes et des femmes peu diserts, récepteurs plus qu’émetteurs. Ils ont une saine frilosité à communiquer. La fonction attire des individus mesurés, qui ne délivrent une information que dans un but déterminé. C’est peut-être une des raisons pour laquelle il y a si peu d’ententes d’acheteurs…

L’inconvénient, c’est que le métier lui-même est confidentiel. « Et toi, tu fais quoi dans la vie ? – Je suis acheteur. – Ah… acheteur… Ça existe ça ? » Il arrive que le secret soit tellement bien gardé que même la direction n’est pas au courant 😉 . Certes, la fonction a beaucoup évolué et progresse en visibilité et en maturité. C’est notamment le cas dans les grandes entreprises où il est possible de mettre en place des outils, des méthodes et des organisations élaborées. Mais il faut bien reconnaître que face à l’ampleur de la tâche et aux enjeux, les moyens tant humains que matériels restent sous-dimensionnés.

Quant aux PME – où j’interviens régulièrement comme cost-killer payé au résultat – le métier y est encore souvent artisanal, archaïque voire inconnu. Faites le compte de vos fournisseurs dépourvus d’acheteurs professionnels. Et pourtant ils achètent beaucoup eux aussi. Pour vous !

Tenter de partager entre acheteurs est une gageure : le risque est grand de rester dans les généralités. Mon métier de formateur m’offre un regard varié et extérieur sur les différentes pratiques de la fonction achats. Je vais tenter d’entrer dans le spécifique, dans la limite de mes engagements… de confidentialité.

Si le secret des affaires est primordial pour l’exercice de notre métier, n’avons-nous pas intérêt à confronter nos approches ? Nos méthodes ? Nos succès ? Nos échecs ? Je compte sur vous : merci d’avance de vos contributions !

 
Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Confidentielles dépenses…

  1. Pensez-vous que ce blog doit rester public, ou uniquement accessible à un public d’acheteurs triés sur le volet ?

     

Laisser un commentaire